Paris perd 10 milliards de dollars au pari

Russell Potvin, 07 Févr. 2016
Paris perd 10 milliards de dollars au pari

10 milliards de dollars, c'est la somme que les citoyens français ont perdue en s'adonnant aux jeux de hasard et d'argent l'année écoulée. Cet énorme montant a été obtenu en combinant tout ce que les joueurs avaient parié et perdu à des jeux comme le blackjack, les cartes à gratter, la roulette, le loto ou encore aux jeux en direct, aux paris sportifs, aux jeux en ligne, etc.

Le risque attire les parieurs

Si vous estimez que ces pertes sont colossales, vous n'avez pas tort, car elles ont connu une hausse de près de 2% sur ce qui avait été enregistré en 2014. Cela ne prouve qu'une chose, c'est que le nombre de citoyens français qui s'adonnent aux activités de pari continue d'augmenter, et ce, malgré la crise. Aussi étonnant que cela puisse paraitre, cet état de choses est tout à fait courant, car il a été démontré que les gens étaient plus enclins à parier plus lorsque les réalités économiques n'étaient pas des plus reluisantes.

Il y a toutefois des raisons plutôt logiques qui expliquent le fait que les parieurs dépensent gros, malgré la crise. En effet, le besoin de sentir monter l'adrénaline en jouant, le besoin de se distraire, et le rêve commun à tous les parieurs de repartir les poches pleines sont entre autres les raisons qui poussent les joueurs à parier encore et encore.

Les bookmakers et La Française des jeux réalisent de gros bénéfices

Détenue à 72% par l'état français, La Française des jeux fait partie des compagnies qui tirent leur épingle du « pari ». Compte tenu du statut de monopole dont elle bénéficie, elle a connu une croissance de 4% dans ses résultats, le tout couronné par un nombre record de paris placés sur sa plateforme.

La grande disponibilité des Smartphones et la possibilité de jouer depuis mobiles a permis aux amateurs du genre (qui sont pour la plupart des trentenaires ou moins) de placer plus facilement des paris sportifs. Les paris sportifs ont connu une hausse de 19% l'année écoulée, et attirent de plus en plus de personnes. Sans surprise, c'est le football qui rafle la mise ici avec 61% des paris placés. Le basket ferme la marche, mais avant cette discipline, il y a le rugby et le tennis.

Enfin un peu de répit pour les casinos physiques

2015 a décidément été une année spéciale. Après sept ans de vaches maigres, les établissements de pari terrestres ont enfin renoué avec la croissance. En effet, une hausse de 2,8% a été enregistrée pour l'ensemble des 201 casinos physiques présents en France.

Tout porte à croire que les choses n'iront qu'en s'améliorant comme en témoignent les différentes initiatives prises par les acteurs de l'industrie au nombre desquelles figurent l'ouverture courant 2017 du premier casino en plein air de Partouche.