La firme de pari 888 gagne une bataille de 1,4 milliard pour Bwin

Russell Potvin, 27 Juil. 2015
Offre pour Bwin.party décrochée par 888

888, la firme de casino et de poker en ligne a remporté une bataille pour l'acquisition de son grand rival Bwin.party Digital Entertainment le vendredi 17 juillet dernier. Elle a ainsi conclu une offre combinée d'argent et de parts d'actions dont la valeur avoisine les 900 millions de livres (soit 1,4 milliard de dollars).

La compagnie de pari 888, qui a elle-même rejeté en février une tentative d'acquisition par William Hill le plus grand bookmaker britannique, a dû batailler ferme face à une autre offre de 908 millions de livres faite par GVC Holdings pour Bwin qui s'est mise en vente l'année dernière.

L'offre formulée est la dernière en date d'une série de fusions et acquisitions survenues dans l'industrie du pari, une tendance qui devrait se maintenir à mesure que les diverses firmes se développent pour aider à compenser l'augmentation des taxes, à fournir une réglementation plus stricte et à financer les dépenses élevées dans les secteurs du marketing et des technologies.

« Nous sommes convaincus que cet accord a donné naissance à l'un des plus grands opérateurs de jeu en ligne au monde » déclarait Brian Mattingley, PDG de 888 à Reuters. Il a ajouté : « Tout est question d'ampleur... Lorsque vous atteignez un seuil donné, vous pouvez traverser des crises et profiter des opportunités lorsqu'elles se présentent ».

L'offre de 104,09 pence par action faite par 888, constituée de 39,45p en liquide et de 0,404 nouvelles parts d'action de 888, est supérieure de 16,4% au prix des actions de Bwin qui était de 89,40p avant le début des tractations le 14 mai. Bien que ce deal soit inférieur à l'offre de 110p émise par le rival GVC, Bwin a déclaré qu'il comportait moins de risques, tout en offrant de meilleures perspectives avec une équipe de gestion expérimentée.

Cet accord a été bien accueilli par l'investisseur militant américain Jason Ader, dont la compagnie Spring Owl est le deuxième plus gros actionnaire de Bwin. « Je crois non seulement que 888 est le meilleur acquéreur possible pour cette compagnie, mais aussi que son équipe de gestion réalisera une importante synergie à long terme pour nos actionnaires, avec le minimum de risques réglementaires et d'exécution », déclara Ader.

Les actions de 888 ont augmenté de plus de 10% à 1250 GMT. Bwin qui avait connu une hausse de 30% en trois mois gagna 2,7% pour une valeur de 105,7 pence.

Réductions des coûts

888 qui offre des jeux de casino, de poker et de bingo, a connu une forte croissance à mesure que les parieurs se sont mis à jouer en ligne depuis les tablettes et les appareils mobiles. En acquérant Bwin, la firme boostera considérablement les revenus de sa jeune entreprise de paris sportifs, et pourra appliquer sa plus puissante plateforme technologique et son système de gestion aux affaires de Bwin.

Les deux compagnies ont affirmé que l'accord, qui devrait être relutif dès sa première année complète, entrainerait des économies d'au moins 70 millions de dollars par an d'ici fin 2018, grâce à la suppression des coûts répétés ainsi que des frais de technologie et d'administration.

888 a actuellement une valeur boursière de 572 millions de livres contre 848 millions pour Bwin, qui souffre du déclin des marchés de poker régulés en Europe et peine à faire des économies depuis sa création en 2011 grâce à la fusion du groupe de paris sportifs Bwin et de la firme de poker en ligne PartyGaming.

Le groupe fusionné aura des revenus de plus de 1 milliard de dollars et sera un opérateur de pari phare en Belgique, au Danemark, en Allemagne, en Italie, en Espagne et au Royaume-Uni. Les actionnaires de Bwin qui auront la possibilité de varier le montant qu'ils reçoivent entre des sommes liquides et de nouvelles actions de 888 grâce à un système d'investissement combiné auront droit à 48,9% des actions de la nouvelle firme. Les deux compagnies ont également déclaré qu'elles envisageaient la création d'un Studio de technologie Bwin.party.