Nouvelle machine à sous d'adresse de Blue Crystal Labs

Russell Potvin, 04 Nov. 2015
jeu blue crystal labs

Blue Crystal Labs, une startup créée par Jesse Janosov, ancien directeur du casino social Zynga, dévoile son nouveau jeu de casino social de compétence. Tout l'intérêt de lancer une nouvelle société de casino social, dans une industrie aussi développée qui génère 3,4 milliards de dollars, réside dans le fait de prouver qu'il est toujours possible d'innover dans un secteur dominé par les grosses compagnies.

La machine à sous Simon Slots combine les anciens effets sonores du jeu de mémoire Simon aux rouleaux tournants des machines à sous. Le but ici est de se rappeler des effets sonores et des symboles qui s'illuminent lorsque les rouleaux s'arrêtent de tourner, puis de sélectionner ces symboles à l'écran dans le bon ordre. Au-delà de la simple chance qui accompagne les machines à sous, vous devez faire preuve d'une certaine compétence sur ce jeu.

Cela signifie que le nouveau titre de Blue Crystal Labs pourrait être classé dans la catégorie des jeux d'adresse, et cela implique qu'il obéit peut-être à de bien différentes règles en matière de pari. Pour l'heure, Janosov déclara lors d'une interview exclusive accordée à GamesBeat que Simon Slots était un pur jeu de casino social avec des achats de biens virtuels. Vous pouvez opérer des achats virtuels avec de l'argent réel, mais vous ne pouvez pas retirer vos gains sous forme d'argent réel. Cela signifie qu'il ne s'agit pas d'un jeu de pari.

Néanmoins, Janosov a laissé différentes options ouvertes pour l'avenir. Par exemple, s'il transformait Simon Slots en un jeu de pari où il serait possible de gagner de l'argent réel, alors le titre aurait une classification différente. La plupart des jeux de hasard, où le résultat est aléatoire et ne dépend pas des compétences, sont illégaux dans tous les états, à quelques exceptions près. Par contre, les jeux de compétence sont légaux dans près de 41 états aux États-Unis. Si la machine à sous Simon Slots est considérée comme un jeu d'adresse, les joueurs pourraient y parier de l'argent réel dans 41 états et non dans seulement 3.

Cette stratégie s'inscrit dans la lignée d'une prédiction faite par Adam Krejcik, un analyste d'Eilers Research spécialisé dans les jeux de casino sociaux. En outre, Janosov pense aussi que ce jeu attirera différents types de joueurs. Les casinos physiques perdent une partie de leur clientèle parce que ce sont surtout les personnes d'un certain âge (élevé) qui jouent aux machines à sous dans des salles terrestres. Les jeunes qui ont grandi à l'ère numérique veulent quelque chose de plus interactif, déclara Janosov. Il pense que la machine à sous Simon Slots est un jeu plus moderne qui pourrait attirer un public plus jeune.

Janosov affirma aussi : « Nous sommes concentrés sur les deux problèmes, celui du jeu d'argent réel et celui du joueur de la nouvelle génération ». « Les plus jeunes joueurs ne se transforment pas en des joueurs d'argent réel sur les machines à sous. Ils prennent de l'âge et ne sont pas remplacés par de nouveaux parieurs ».

Il ajouta : « Appuyer simplement sur le bouton de rotation n'est plus suffisant pour ces nouveaux joueurs. Le problème des casinos physiques est que les machines à sous sont des vaches à lait, mais que ces dernières n'attirent pas un nouveau public. C'est exactement ce que nous avons réussi à faire. Nous avons construit un pont vers le nouveau joueur sans pour autant nous mettre à dos ces nouveaux joueurs ».

Le titre est disponible en mode bêta live sur Google Play, Windows et le Kindle d'Amazon. Une version iOS est en cours de conception.

Janosov a une profonde compréhension de l'univers des jeux de casino sociaux, car il y opère depuis maintenant près de 6 ans. Il était l'ancien directeur de Zynga jusqu'à ce qu'il parte mi-2013. Il forma plus tard, au cours de cette même année 2013, la société Blue Crystal Labs, en rassemblant une équipe composée de 8 vétérans du secteur des jeux de casino sociaux.

La machine à sous Simon Slots est actuellement en « lancement en douceur » sur un nombre limité de territoires. Le jeu peut être joué depuis un grand nombre d'appareils Windows, iOS et Androïd. Vous pouvez aussi y défier une autre personne.

« Nous espérons que cela deviendra un jeu d'argent réel, mais nous commençons d'abord avec un jeu de casino social gratuit », déclara Janosov. La compagnie a récolté 1,5 million de dollars en fonds de démarrage. Au nombre de ses investisseurs, il y a Mark Pincus, PDG et fondateur de Zynga.