La Corée du Sud en guerre contre le pari illégal

Russell Potvin, 07 Nov. 2015
jeu pari illégal

Les autorités sud-coréennes menacent d'imposer des peines d'emprisonnement à vie à l'encontre des opérateurs de sites de pari en ligne illégaux et d'engager des poursuites contre tous les clients desdits sites.

Vendredi dernier, les responsables de la police sud-coréenne ont annoncé un renforcement des mesures à l'encontre des opérateurs de pari en ligne. L'un des porte-paroles de l'agence de la police nationale a déclaré aux médias sud-coréens que les opérateurs illégaux seront maintenant poursuivis pour association de malfaiteurs, une charge qui est associée à de plus lourdes peines d'emprisonnement.

Précédemment, les opérateurs de pari illégal en ligne étaient poursuivis pour lancement de plateformes de pari illégales, une charge qui allait de pair avec une peine d'emprisonnement de 7 ans et une amende de 70 millions de KRW, soit 61 000 $. Avec les nouvelles mesures, les opérateurs de site pourraient être poursuivis pour « association de malfaiteurs », ce qui peut conduire à la prison à perpétuité.

La police a déclaré que ce changement était nécessaire, étant donné que la plupart des sites de pari illégaux qu'elle démantelait s'avéraient en réalité être dirigés par des réseaux de crime organisé. Les développeurs de logiciel et les gestionnaires de site seront considérés comme complices au même titre que les services d'hébergement web qui accepteraient sciemment de collaborer avec des sites de casino en ligne.

La police cherche également à réduire l'affluence vers les sites de pari en renforçant les pénalités à l'encontre des parieurs. La loi sud-coréenne prévoit déjà des sanctions contre les parieurs dont l'activité est considérée comme « régulière », ou dont les paris sont plus élevés que la moyenne. Néanmoins, le Korea Times a rapporté les propos d'un officiel du parquet qui déclarait que les autorités allaient à présent « poursuivre tous les parieurs sans exception, peu importe la fréquence ou le montant des paris qu'ils placent ».

En dehors des forces du maintien de la loi et de l'ordre, les seules personnes les plus susceptibles de célébrer cette nouvelle approche renforcée de la Corée du Sud sont les opérateurs de pari illégal en ligne qui ont été interpellés la semaine dernière. Le Korea Herald rapporta que le réseau a supposément géré 16 milliards de KRW, soit 140 millions de dollars de mises au cours des 4 dernières années, ce qui l'a placé en tête de liste des opérateurs illégaux du pays. Il est évident que personne n'aime se faire arrêter, mais s'il faut que vous vous fassiez prendre, autant l'être avant que les sanctions ne deviennent plus sévères.