Un étudiant contracte un crédit à Macao, et le regrettera à jamais

Russell Potvin, 25 Janv. 2016
casino à Macao

La décision naïve d'un étudiant hongkongais de signer un accord de prêt de 1 million de dollars hongkongais (soit plus de 117 000 €) dans un casino à Macao s'est transformée en un récit édifiant aux premières heures du matin.

Selon Apple Daily (qui a offert quelques-unes des meilleures révélations dans cette affaire), l'étudiant de 23 ans, uniquement identifié par son pseudonyme Wong, effectua un voyage de son école située au Royaume-Uni pour Hong Kong dans l'intention de passer les vacances de Noël avec ses parents. Une fois sur place, il fit un détour sur un casino à Macao.

L'étudiant perdit l'équivalent de 5 800 € aux tables de baccara et était sur le point de retourner à Hong Kong lorsque plusieurs hommes l'approchèrent pour lui offrir la possibilité de devenir membre d'un « club VIP ». Le jeune homme prit connaissance des avantages du club qui incluaient la mise à sa disposition de chambres d'hôtel gratuites et d'une limousine, une visite touristique en hélicoptère et la possibilité de parier à crédit afin de rattraper ses pertes. En moins de temps qu'il ne fallait pour dire « caveat emptor », le jeune homme avait déjà accepté l'offre.

Il fut escorté dans la salle VIP d'un casino non identifié où il signa un accord de prêt de 1 million de dollars hongkongais. L'étudiant en perdit des dizaines de milliers avant de décider qu'il en avait marre, sauf qu'il fut porté à sa connaissance qu'il devait signer un autre contrat pour rembourser ses dettes sans intérêt en 80 tranches.

De retour à Hong Kong, trois autres hommes rencontrèrent l'étudiant et lui exigèrent le paiement de la somme de 1 million de dollars hongkongais, puis l'escortèrent à son domicile. Le père du jeune homme contacta la police qui conseilla à la famille d'ignorer ces hommes.

Cependant, les hommes continuèrent à harceler la famille, en l'appelant et en publiant des affiches menaçantes devant la maison. Ces affiches présentaient des photos de l'étudiant et les détails de sa créance. La maison de la famille subit par la suite des projections de peinture rouge, un signe distinctif traditionnel que les triades locales utilisent pour indiquer qu'il est temps de vous acquitter de votre dette.

La police arrêta finalement les trois hommes trouvés en train de rôder autour de la maison de cette famille avec des lettres de menaces similaires en leur possession. L'étudiant décida de rester à Hong Kong, le temps que l'affaire soit résolue, et vraisemblablement aussi pour que son père puisse lui crier dessus pendant encore un moment.