Deux compagnies de poker en ligne français fusionnent

Russell Potvin, 30 Mai 2016
Fusion PokerStars et Full Tilt

La fusion des liquidités entre Full Tilt et PokerStars, toutes deux des compagnies de poker en ligne français détenues par Amaya, est effective.

La semaine dernière, les deux marques de poker détenues par Amaya avaient confirmé qu'elles accompliraient leur fusion au cours de cette semaine, plus précisément le 17 mai passé. Les deux sociétés ont en effet combiné leurs liquidités comme cela avait été annoncé en février, et la compagnie Amaya a fait savoir qu'elles ne feraient désormais plus qu'une seule. Cette opération permettra à l'équipe de gestion (ce qui inclut le personnel responsable du développement et de la technique) de concentrer ses efforts sur une seule plateforme au lieu de deux.

Michael Josem qui est à la tête du département des relations publiques à Full Tilt et PokerStars avait également confirmé la nouvelle dans un communiqué de presse, en ces termes : «?Dans les jours à venir, les joueurs de Full Tilt recevront par email des informations personnalisées sur la façon dont tout ceci les affectera de manière individuelle, et cela dépendra d'une multitude de facteurs comme leur juridiction et le statut de leur compte PokerStars, s'ils en possèdent un?».

Il ajouta : «?Dans la plupart des cas, les joueurs de Full Tilt qui ont déjà un compte PokerStars n'auront pas besoin de mettre à jour leurs informations personnelles ou de transférer leurs données financières (points de fidélité, soldes, etc.), car ces dernières seront automatiquement transférées depuis leurs comptes PokerStars. Ils pourront simplement s'y connecter et profiter de tous les merveilleux avantages offerts, notamment l'accès à une gamme de jeux plus étendue et à des tournois de plus grande envergure?».

Bien que certains pensent que cette fusion a depuis toujours été le but d'Amaya au moment du rachat de Full Tilt, cela est loin d'être une évidence. En effet, Amaya aurait pu asseoir son hégémonie dans le domaine si le site de poker était parvenu à se faire une vraie place sur le marché. Ce sont donc les mauvais résultats que Full Tilt a enregistré qui ont poussé la compagnie à adopter cette solution de repli.

Cette opération de mise en commun des liquidités a donc pour objectif de limiter les dégâts surtout pour Full Tilt. En effet, l'impact sera probablement minime pour PokerStars qui est pour le moment le plus grand opérateur de poker en ligne français.