Les développeurs de jeu désertent le marché sud-coréen

Russell Potvin, 18 Févr. 2016
Les développeurs de jeu désertent le marché sud-coréen

Ce qui était jusque-là considéré comme le nouveau sport national en Corée du Sud est maintenant en train de perdre peu à peu sa mainmise sur le marché.

L'industrie du jeu en ligne qui avait permis de créer des opportunités d'affaires et offert à des gens la possibilité de gagner leur vie au cours des dernières années est à présent en train de couler à cause des régulations strictes du gouvernement. En vertu des règles édictées par ce dernier, les utilisateurs ne peuvent désormais jouer que pendant quelques heures. Le gouvernement a également réglementé les types de jeux qui peuvent être développés et mis sur le marché.

Ces nouvelles restrictions ont fortement découragé les développeurs de jeu, au point où plus de la moitié d'entre eux ont quitté ce marché. De 30 535 développeurs de jeu en 2009, la Corée du Sud s'est retrouvée avec seulement 14 440 développeurs actifs en 2014, selon la Korea Economic Research Institute (KERI).

Le Korea Joong Ang Daily a rapporté que la Corée du Sud demeure la 4e destination mondiale pour ce qui est des jeux, derrière la Chine, les USA et le Japon. Le pays a obtenu un revenu annuel de 8,3 milliards de dollars, soit 6,7% du marché mondial.

Kim Soo Yeon, chercheur à la KERI déclara : « l'industrie du jeu en Corée est très lucrative et représente plus de la moitié de tout le contenu exporté en volume ». « Toutefois, les acteurs du domaine continuent d'affirmer que l'industrie est en crise, car les régulations excessives en ont entravé la croissance ».

La promulgation d'une loi qui aurait apporté un peu de répit à l'industrie du casino en ligne en 2006 a pris une mauvaise tournure lorsqu'un scandale à propos du raid des établissements de pari en ligne a surgi. Les autorités auraient, selon certaines informations, appréhendé plusieurs législateurs et un proche de l'ancien président Roh Moo Hyun qui étaient impliqués dans des activités de pari en ligne qui sont toujours interdites dans le pays.

Le scandale a conduit à l'adoption de l'« Addiction Bill ». À en croire le Daily Dot News, la loi traite les questions d'addiction au jeu au même titre que celles de dépendance à l'alcool et la drogue. Le débat sur cette question a basculé vers l'impact des jeux vidéo sur le quotidien de nombreux utilisateurs. Tous ces facteurs ont provoqué le ralentissement de la croissance et de l'expansion de ladite industrie.

En dépit des restrictions du gouvernement, l'industrie du jeu en ligne demeure très populaire en Corée du Sud selon BBC News. Le lancement réussi de Star Craft en décembre dernier était un évènement très attendu par les amateurs de jeu. Ce lancement a eu lieu dans le quartier de luxe de Gangnam. La récompense pour cet évènement s'était élevée à 250 000 $ avec l'apport des sponsors.