Les machines à sous de compétence bientôt disponibles au Nevada

Russell Potvin, 16 Sept. 2015
Les machines à sous de compétence au Nevada

Selon l'estimation d'un concepteur de jeu, les machines à sous de style arcade qui nécessiteraient de la part du joueur des compétences pour gagner, pourraient être disponibles dans les casinos du Nevada dès l'année prochaine, maintenant qu'il ne reste qu'une seule voix réglementaire.

La Nevada Gaming Control Board a recommandé le langage juridique qui accepterait les machines à sous nécessitant de la part du joueur des compétences pour gagner ou une combinaison de talent et de chance.

Les changements doivent encore être approuvés par la Nevada Gaming Commission avant d'entrer en vigueur. Ce corps de réglementation composé de cinq membres est censé discuter du nouveau langage au cours d'une audience le 17 septembre, quelques semaines avant la Global Gaming Expo, où les concepteurs de machines à sous présenteront leurs dernières innovations à Las Vegas.

Si les modifications sont approuvées, « les affaires peuvent commencer, pour ainsi dire », déclara Eric Meyerhofer, le PDG de Gamblit Gaming. Son entreprise conçoit des jeux de compétence qui peuvent être joués par plusieurs joueurs dans le style de « Angry Birds » et de « Battleship » pour ne citer que ceux-là. Meyerhofer a estimé qu'une fois que le processus de soumission du jeu serait approuvé et que les normes techniques seraient rédigées, alors les casinos pourraient offrir des options de pari en format vidéo basées sur la compétence au début ou à la mi 2016.

Les modifications simplifieraient également les règles qui ont régi les thèmes de jeux de casino pendant des années et dont le but principal était de faire en sorte que les jeux ne plaisent pas aux enfants. Selon la proposition, aucun jeu obscène ou qui porte atteinte à la race, la religion, la nationalité, le sexe ou l'orientation sexuelle ne sera autorisé. Aussi, les développeurs de jeux ne peuvent pas utiliser des thèmes basés sur des produits qui sont principalement destinés aux personnes âgées de moins de 21 ans.

Les revenus de casino ont chuté de près de 12,9 milliards de dollars en 2007 à environ 11 milliards de dollars en 2014. Les profits engrangés par les machines à sous ont quant à eux baissé de seulement 20%. En outre, l'industrie est certaine que les parieurs, en particulier les plus jeunes, veulent faire plus qu'appuyer sur un bouton et regarder passivement les rouleaux tourner. Les concepteurs de machines à sous et de jeu vidéo affirment que ces parieurs veulent des jeux basés sur la compétence, comme les titres populaires auxquels ils jouent depuis leurs Smartphones ou consoles de jeux vidéo, sauf qu'ils ne veulent pas parier de l'argent réel au cours du processus.

Afin de fournir des jeux d'arcade, l'Association of Gaming Equipment Manufacturers (AGEM) a incité cette année les législateurs à encourager l'innovation et à ordonner à la Gaming Control Board (GCB) de rendre les règlements qui régissent les jeux de hasard plus alertes et d'autoriser des éléments de compétence.

Nous ne savons pas encore ce à quoi pourraient ressembler les jeux, à l'exception de ce que les entreprises ont montré à la conception, notamment un flipper numérique et des jeux de tir en vue subjective qui attribuent des points lorsque des cibles sont touchées.

Parmi les quelques suggestions adoptées que l'AGEM a présentées au GCB, l'une d'entre elles autorise le président à se montrer flexible et à ne pas insister sur des normes techniques pour un jeu, si on lui en donne une bonne raison, « étant donné que nous ne savons pas vraiment à quel point certains nouveaux concepts peuvent être radicaux », a déclaré Marcus Prater, le directeur exécutif de l'Association of Gaming Equipment Manufacturers.