La MGA suspend la licence de jeu de GLX Services Ltd

Russell Potvin, 19 Avr. 2016
La MGA suspend la licence de jeu de GLX Services Ltd

L'Autorité des Jeux de Malte (MGA) suspend la licence de jeu de GLX Services Ltd pour une durée indéterminée.

Il y a de cela quelques jours, la MGA (Autorité des Jeux de Malte) a annoncé avoir suspendu la licence de jeu de GLX Services Ltd, sans toutefois avancer les raisons qui sous-tendent cette décision. D'après nos informations, la MGA a fait référence à certaines allégations selon lesquelles il y aurait des liens entre GLX Services et www.betmod90.com. Une fois de plus, l'organisme de régulation n'a livré aucun détail relatif à cette affaire, mais il a affirmé que toutes les références à propos des deux sites étaient « fausses et trompeuses ». Il affirma qu'aucune autre information ne pouvait être livrée pour l'instant, « afin de ne pas compromettre les investigations qui doivent être menées ».

La seule chose que la MGA a clairement stipulé, c'est que tous les sites qui, à l'instar de GLX Services, opéraient sous la licence MGA/CL2/432/2007 étaient immédiatement suspendus, et que toutes les activités relatives au pari (dépôts, retraits et plus) ainsi que l'inscription de nouveaux joueurs étaient aussi interrompues. Par le passé, cette licence avait été accordée à Yosware Limited, une société connectée à plusieurs noms de domaine qui semblaient être directement tournés vers le marché de pari italien. Cette décision implique que toutes les plateformes dirigées par GLX Services Ltd ou affiliées à cet opérateur sont interdites d'exercer jusqu'à nouvel ordre. En outre, il a été demandé aux joueurs qui attendaient de recevoir des paiements sur les établissements opérant avec ladite licence d'envoyer un email à une certaine adresse, tout en prenant soin de fournir des informations comme leur nom et prénom, leur nom d'utilisateur, leur numéro de téléphone, l'adresse enregistrée, une photocopie de leur passeport ou de leur carte d'identité, leur date de naissance, ainsi qu'une capture d'écran du solde ou du paiement en cours.

L'on en vient à se demander si les sites en question avaient un quelconque rapport avec les récentes fermetures de plateformes de pari illégales qui ont eu lieu sur le marché italien. Si vous vous en rappelez, c'était en été dernier qu'une descente de la police italienne avait permis de révéler des opérations de pari en ligne illégales, ce qui a amené la MGA à suspendre de nombreuses licences d'opérateurs exerçant dans ce pays.