Le projet Augur constitue une innovation dans le domaine du pari

Russell Potvin, 19 Août 2015
Projet Augur

Dans l'univers du pari en ligne, les scientifiques ont travaillé pendant longtemps afin de développer de nouvelles méthodes pour prédire l'avenir. Le domaine de la prédiction est une industrie florissante que les opérateurs de pari en ligne exploitent tous les jours pour proposer des cotes et se faire de l'argent.

Aujourd'hui, un nouveau paramètre a été ajouté à l'équation avec le développement d'Augur, qui permettra aux participants de parier de l'argent réel sur tout événement futur de leur choix. Le logiciel Augur déterminera les cotes, collectera les paris et distribuera les gains. À lui seul, son prix devrait être une source d'inquiétude pour les opérateurs de paris sportifs du Nevada, étant donné qu'il n'y a qu'environ 1% de chaque cagnotte qui sera utilisé pour assurer le fonctionnement du système Augur. Bien que les amateurs de paris ne trouveront aucun casino ou salle de poker sur cette plateforme Creative Commons, on a laissé entendre que le potentiel pour les paris sportifs est excellent. Le Bitcoin est exclusivement utilisé et à bien des égards, cette technologie de prédiction était inspirée du concept de monnaie virtuelle.

Augur est connu comme étant un programme entre pairs décentralisé, une entité issue des récentes innovations technologiques. Le but de ces plateformes est de faciliter l'échange des biens et services sur une plateforme entièrement administrée et contrôlée par des ordinateurs. Le logiciel Augur s'exécutera sur ce qui est connu comme une « blockchain » qui est essentiellement une base de données commune pour l'exécution d'opérations, alimentée et exclusivement maintenue par les utilisateurs. Augur utilisera un nouveau projet appelé Ethereum qui élargit ce concept. Ethereum permet à l'ensemble du système d'Augur de fonctionner sur la blockchain. Cela signifie que le logiciel et la puissance de traitement qui fait fonctionner Augur sont issus de centaines voire de milliers d'ordinateurs.

Joey Krug, âgé de 20 ans et principal développeur du projet Augur n'utilise pas le mot « pari » pour décrire son travail. Krug et les cinq membres de son équipe désignent Augur comme un programme de prédiction. Le Département américain de la Justice doit encore décider de la légalité douteuse d'une plateforme virtuelle sur laquelle l'on peut parier sur les sports et gagner de l'argent réel.